De retour dans le Käsivarsi

De passage par la Laponie finlandaise, Pierre-Lou en a profité pour se perdre à nouveau dans les étendues sauvages du Käsivarsi qu’il avait parcourues au mois d’août 2017 (voir l'album de ce premier voyage). Mais en ce début de mois de juin 2019, ici le printemps apparait seulement, la surface de nombreux lacs est partiellement gelée, de larges et épaisses plaques de neiges parsèment encore les vastes paysages désertiques de la toundra finlandaise.

Il a retrouvé quelques espèces qu’il avait rencontrées deux ans auparavant comme les pluviers dorés, les lagopèdes des saules ou les lagopèdes alpins. Mais cette fois-ci bien d’autres espèces septentrionales étaient au rendez-vous : bruants lapons, des neiges, labbes à longue queue, gorgebleues, plongeons arctiques, catmarins, bécasseaux de Temminck, pluviers guignards ou encore phalaropes ont tenu compagnie à Pierre-Lou pendant ces 6 jours de marche à travers les collines de la région.

Un danger menaçait alors notre photographe en solitaire. Pourquoi dormir quand, chaque jour, 24 heures de lumière s’offrent à vous au milieu de ces étendues sauvages peuplées d’oiseaux ? Il lui faudra désormais un peu de repos.